Comité de réaction des Jeunes Professionnels de la Filière Cheval

Premières propositions de réforme !

18 Juin 2017, 16:38pm

Publié par JPFCheval

Depuis le 29 mars, les JPFC ont décidé de mener une démarche visant à proposer des réformes rapides concernant des sujets majeurs pour l’avenir de la filière.

Après de nombreuses discussions avec les différents acteurs des courses (socio-professionnels, parieurs, propriétaires, élus, éleveurs...) voici nos deux premières propositions, symbole du début d’une évolution.

 

1- La commission « Jeu et Calendrier » : 

Regroupant des socio-professionnels, des parieurs, des élus, des représentants PMU et opérateurs « on line » et des personnes compétentes en la matière. 

 

Il est nécessaire de recentrer le pari hippique sur ses fondamentaux.

 

Pour ce faire :

 

- Remettre en avant la culture hippique en proposant une gamme de paris adaptée et attrayante pour les actuels, nouveaux et futurs parieurs. 

- Limiter la gamme de paris dans chaque course dans le but de retrouver des masses suffisamment élevées et ainsi de proposer des rapports plus importants aux parieurs.

- Exclure la notion de hasard dans le pari hippique et remettre en avant le jeu de réflexion.

- Réunifier les masses en accord avec les opérateurs « on line » avec comme objectif le développement des paris internet qui représentent l’avenir.

- Programmer un ping-pong quotidien entre le Trot et le Galop chaque après-midi afin de satisfaire les parieurs des différentes disciplines et exclure les courses étrangères de faible qualité durant cette durée.

- Programmer autant que possible des réunions PMH existantes en France en lieu et place des nombreuses réunions étrangères Premium de très faible niveau qui polluent notre image. Trouver un accord dans ce sens et pour l’intérêt général entre le Trot et le Galop. Envisager par exemple que le Trot court pour le Galop et inversement.

- Programmer des horaires adaptés suivant les attentes des parieurs, des amoureux des courses, des socio-pros, des propriétaires et des Sociétés de Courses.

- Protéger les courses les plus importantes de chaque journée en amont et en aval.

- Programmer les courses les plus rentables au meilleur moment de la journée.

 

2- L’anti-dopage

Présence d'un huissier de Justice à chaque levée d'anonymat et inscription dans les statuts des syndicats d'un dépôt de plainte systématique dans des cas de dopage de catégorie 2, au nom de l'atteinte à l'image des courses. Les sanctions pourront alors dépasser le maximum applicable par les Sociétés Mères.